Capital humain

Capital humain et cartographie des risques

Le capital humain est désormais un concept capital pour l’analyse des organisations ainsi que la gestion des ressources humaines. C’est une expertise individuelle et collective qui génère une véritable valeur mesurable à partir des indicateurs d’engagement, de productivité, de coût et même de performance globale. Cependant, la cartographie des risques permet d’appréhender les facteurs capables d’affecter les activités ainsi que leurs performances.

Pour quelles raisons faut-il mesurer son capital humain ?

Essayer de mesurer et de développer votre capital humain parce que vous prenez ça pour une simple bonne pratique ne vous permettra pas d’atteindre vos objectifs. Vous devez en réalité savoir les raisons pour lesquelles vous le faites afin d’en tirer un maximum de bénéfices. À ce propos, voici les raisons qui justifient pourquoi il est important de mesurer son capital humain.

Bien identifier le ROI de son capital humain

À l’instar des autres ressources, le capital humain est en réalité un actif dans lequel on investit pour enfin espérer un bon retour sur investissement. Dès que vous aurez fait le calcul de ce qu’est votre ROI (retour sur investissement) en capital humain, vous serez capable de mieux juger l’efficacité de ce dernier. Cependant, il faudra aussi penser à réaliser la cartographie des risques liés au capital humain.

Bien identifier les quelques lacunes

Quand vous mesurez ce que vous avez comme ressource, il vous serait beaucoup plus facile d’identifier ce qui vous manque. Ici, les lacunes seront de plus en plus claires lorsque vous mettrez en perspective vos objectifs généraux. À titre illustratif, si l’objectif de votre organisation est de devenir le meilleur prestataire en matière de technologie de l’information, votre capital humain doit nécessairement avoir des habiletés en TI.

Bien combler les lacunes identifiées

Tout comme les autres formes d’analyses, l’objectif général est bien évidemment de déterminer ce que vous avez, puis d’identifier ce qui manque et enfin de chercher par quel moyen combler l’écart qui existe entre les deux. Gardez donc en tête les objectifs de votre entreprise lorsque vous faites vos analyses, mais aussi quand vous essayez de combler les éventuelles lacunes détectées.

Par ailleurs, il est très important de s’assurer que la méthode utilisée pour combler l’écart est en lien avec l’objectif de l’organisation.

Les étapes à suivre pour élaborer la cartographie des risques

La cartographie des risques est principalement basée sur une description bien structurée et objective. Cette description fait ressortir toute l’existence des divers risques, les éléments capables de les accroître et les meilleures solutions à apporter dans le cadre d’un bon plan d’action. Cependant, la cartographie des risques est généralement élaborée en 6 différentes parties que sont :

1ère étape : La clarification des rôles et des responsabilités de chaque collaborateur ;

2ème étape : L’identification des risques inhérents aux diverses activités ;

3ème étape : L’évaluation de l’exposition aux éventuels risques ;

4ème étape : L’évaluation de l’adéquation et de l’efficacité des moyens qui visent à maîtrise les risques ;

5ème étape : La hiérarchisation et le traitement des risques nets ;

6ème étape : La formalisation de la cartographie et sa tenir à jour.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous faire accompagner dans ce long processus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.