investissement immobilier

Critères d’un bon fonds d’investissement immobilier

Investir son argent demande beaucoup d’étude et de réflexion. On ne peut pas se fier à des publicités ou se référer à une connaissance. Ainsi pour savoir où investir, il est très important de s’attarder sur les critères d’un bon fonds d’investissement immobilier.

Déterminer les objectifs et les attentes personnels

Avant de soumettre à la comparaison les divers organismes d’investissement immobilier, il est important de connaître ses propres objectifs et attentes.

Le résultat à atteindre

Avant toutes choses, il faut déterminer le résultat à atteindre : est-ce une indépendance financière ou un revenu secondaire ? C’est à partir de ces critères qu’on évalue le fond à investir. Ce qu’il faut savoir, c’est que le gain mensuel correspond à la mise. Il faut donc investir plus pour gagner une somme importante. Il est également possible de visiter des sites spécialisés comme sur ce lien par exemple, pour avoir une vision plus claire sur le sujet.

L’immobilisation de fond

Après cela, il faut savoir pour combien de temps on est prêt à immobiliser le fond. C’est-à-dire la durée estimée pour atteindre l’objectif principal : court, moyen ou long terme. Avec les éventuels frais, la rentabilité d’un investissement immobilier n’est pas effective dès la première année. Il faut donc bien observer la maturité moyenne des investissements estimée par les organismes de placement immobilier.

Les tolérances de risque

L’investissement est un couple de risque et de rendement. Il est nécessaire de mesurer les éventuelles expositions aux pertes avant de s’engager. On dit parfois que les investissements les plus risqués sont ceux qui rapportent le plus. Quand même, il faut imposer une mesure de tolérance surtout quand il s’agit d’un investissement à capital à risque. Jusqu’à quelle marge de risque souhaitez-vous exposer votre fond ?

Se référer aux meilleurs fonds d’investissement immobilier

Pour avoir une idée d’un bon véhicule de fonds d’investissement immobilier, voici quelques chiffres indicatifs.

La mise de départ

La mise de départ est variable d’un véhicule à un autre. Les uns acceptent un fond de quelques centaines d’euros tandis que d’autres visent plus haut. Il n’y a pas de bon ou de mauvais placement immobilier. L’essentiel est de gagner proportionnellement à son apport. Par contre, si on ne veut pas passer des vingtaines d’années à attendre une rentabilité, il faut penser à investir dans les centaines de milliers d’euros.

Le rendement

Quand on est plutôt prudent en matière de risque et de valeur de placement, le taux de rendement moyen est de 1 % à 2 % par an. Par contre, si l’investisseur est modéré, il peut viser un rendement de 3 % à 5 % par an. Encore mieux, si on est tout à fait ouvert, il est probable de gagner jusqu’à 10 % par an. Être ouvert signifie se préparer à admettre de perdre jusqu’à la totalité du capital de départ.

Les frais

Deux types de frais sont à prévoir quand on investit dans l’immobilier : un frais de souscription et un frais de gestion. En effet, les frais de souscription (ou de sortie) et de gestion représentent beaucoup. Le premier est généralement compris entre 0 à 10 % de la part, estimé selon la période de sortie. Le deuxième est déduit des produits locatifs ou de ventes encaissés. Il peut aller jusqu’à 12 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *