aides financières

Les aides financières pour créer une entreprise

Pour se lancer dans la création d’une entreprise, il faut toujours un capital de départ. Cependant, le réunir est parfois difficile pour pas mal d’entrepreneurs. Il existe à cet effet nombreuses aides financières pour la formation de votre entreprise. Découvrez dans cet article quelques types de financements.

Les aides financières publiques

Le Nacre

Le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise) est destiné à assister les jeunes, les salariés d’entreprise en redressement judiciaire et les handicapés moins de 30 ans afin de créer une entreprise. Le Nacre assiste également le fondateur d’entreprise pour que ce dernier présente son projet et vérifie le plan de financement. En plus, il peut accorder un prêt à taux zéro sans garantie.

L’arce

L’ARCE (Aide à la Reprise et à la Création d’Entreprise) est un financement décerné par Pôle emploi, de l’ordre de 45 % des apports chômage restants au capital de l’entreprise créée ou reprise par un demandeur d’emploi. La procédure se fait auprès de Pôle Emploi en complétant un dossier Arce. Une fois validée, Pôle Emploi verse une première montant de la moitié de l’aide Arce et puis la deuxième moitié six mois a posteriori si le prestataire exécute encore l’activité pour laquelle l’aide financière est destinée.

Le crédit collectif et le PCE

Les crédits collectifs ou solidaires sont également une aide financière pour l’innovation d’une entreprise. Ils sont accordés par l’Association pour le droit à l’initiative économique (ADIE) qui offre des microcrédits, ou par la NEF qui est une société coopérative de finances solidaires. Le PCE (Prêt à la Création d’Entreprise) sert à financer une toute première installation sans caution personnelle et sans garantie. De ce fait, il est destiné pour les entreprises en phase de création, et ce peu importe leur secteur d’activité.

Les aides financières privées

Le prêt d’honneur à taux zéro

Le prêt d’honneur est un crédit à taux zéro qui est destiné à financer les fonds propres à la création, la reprise d’entreprise ainsi que les projets personnels. Il est donc ce cas une aide précieuse pour un entrepreneur qui veut démarrer un projet. Les prêts d’honneur à taux zéro sont accordés par des réseaux de création ou reprise d’entreprises, des clubs de créateurs et des fondations ou des associations. Pour un nouvel entrepreneur, c’est une possibilité de comparer son plan d’affaires à des professionnels et de recevoir des critiques positifs, de bénéficier d’un réseau, de rencontres et de conseils utiles venant des entrepreneurs professionnels.

Les financements par concours

Afin d’aider financièrement l’innovation d’entreprise et de nouveaux projets, l’état, ainsi que plusieurs organismes privés prévoient régulièrement des concours nationaux et régionaux. Ces concours sont destinés aux jeunes entrepreneurs qui voudraient démarrer un projet. Il est à noter qu’il existe aussi des aides financières par secteur, telle que la prime POA pour les entreprises agricoles. Plusieurs exonérations, aides et primes existent également au niveau des CTD. Par conséquent, il faut bien se renseigner auprès de la mairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *